Billet glissé dans une sacoche



Tandis que je faisais l’inventaire des beaux visages de mon enfance, m’est revenu ce geste inquiet, cette folle tachycardie du débutant qui confie sa première bouteille à l’océan. La bouteille était un billet plié en quatre, l’océan une sacoche aux profondeurs insoupçonnées. Étaient-ce des mots, était-ce un croquis fébrile, était-ce une carte au trésor marquée d’une croix ? Je ne m’en souviens pas, non plus sans doute que la récipiendaire en simili-cuir.


En vérité, j’aurai passé ma vie à jeter des billets doux dans des sacoches abrasives. Des mots, des croquis ou des cartes au trésor se seront fait grignoter par dizaines, nonchalamment broyés par les mâchoires abyssales d’un océan sans mémoire.



2017

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

⬅️ 4. Fini

➡️ 6. La vie définitive

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

↩️ SANS VOYAGEUR / CENT VOYAGEURS

🏠 ACCUEIL



/textes/